Travail collaboratif et travail coopératif sont des notions de plus en plus répandues dans le monde du recrutement et du management. Avant de vouloir développer le travail collaboratif en entreprise, il est nécessaire de comprendre clairement sa différence avec le travail coopératif et ce qu’il désigne.

Travail collaboratif, travail coopératif, lequel choisir ?

Le travail coopératif fait référence à un mode de travail basé sur une répartition des tâches. Le travail est donc accompli selon une division dans laquelle chaque personne est responsable d’une partie du projet : les rapports entre les travailleurs sont surtout verticaux, avec une communication en fonction de l’avancement des tâches de chacun. L’accumulation d’activités rendrait chaque acteur responsable de son propre résultat.

En parallèle, la notion de travail collaboratif désigne un mode de travail qui n’est plus fondé sur l’organisation hiérarchisée traditionnelle. Contrairement au travail coopératif, cette collaboration impliquerait un engagement mutuel des acteurs et donc des rapports horizontaux entre les acteurs. Au lieu de diviser les tâches de manière traditionnelle, le travail nécessiterait une interdépendance plus importante mais aussi plus de confiance et de motivation.

Pourquoi parle-t-on autant du travail coopératif aujourd’hui ?

Le travail collaboratif vise à gommer les hiérarchies et inclure tout le monde dans le « mieux travailler ensemble ». Dans un environnement de travail de plus en plus concurrentiel, il est plus que primordial de mobiliser et d’amener son équipe à aller dans la même direction afin d’activer les principaux leviers de performance d’une entreprise. C’est ici que le travail collaboratif prend tout son sens puisqu’il permet d’impliquer davantage les collaborateurs et de redonner du sens au travail quotidien des collaborateurs.

La tendance du travail collaboratif est intimement lié au développement de nombreux outils qui sont eux aussi, collaboratifs. Ces nouveaux outils numériques tels que Slack, Google Drive ou Trello permettent des pratiques collaboratives simples pour gérer, stocker, échanger et mutualiser les informations. Ils ont pour objectif principal de faciliter les échanges entre les collaborateurs puisqu’ils centralisent les informations au même endroit et permettent donc d’installer un climat favorable à un travail plus collaboratif. Ils révolutionnent la façon de travailler car ils permettent d’abolir les frontières géographiques au sein d’une entreprise.

Quels sont les avantages du travail collaboratif en entreprise ?

Dans le secteur du recrutement, le travail collaboratif est celui qui est le plus majoritairement utilisé. En effet, managers et recruteurs travaillent en étroite collaboration pour intégrer le candidat idéal.

Le recrutement collaboratif est comme un sport d’équipe. À l’instar d’une équipe de rugby, les recruteurs, les managers et les autres salariés doivent travailler main dans la main afin d’intégrer le candidat le plus adéquat pour l’entreprise. Et les bénéfices sont nombreux : gain de temps dans les sélections, recrutement plus facilement ancré dans la durée ou encore facilitation dans la prise de poste. Même si cela demande souvent une élaboration plus fastidieuse, cela permettra de faire progresser sur la durée vos processus RH et aura un effet remarquable sur la culture de votre entreprise.

Lire aussi : Culture d’entreprise : comment contribue-t-elle à attirer les talents ?

Au delà du recrutement, le travail collaboratif a de nombreux autres avantages :

  • Gain de temps : l’utilisation des outils collaboratifs permet la centralisation des informations sur une plateforme dédiée, ce qui rend la gestion, le suivi de projet et les échanges moins chronophage. En effet, adieu les e-mails qui se perdent dans la boite e-mail de vos collaborateurs ou les comptes-rendus introuvables, tous les échanges sont rassemblés au même endroit et accessibles en temps réels par toutes les parties prenantes.

  • Flexibilité et réactivité plus importantes : Travailler en équipe permet d’être plus réactif dans la gestion des imprévus, mais tous les collaborateurs ne partagent pas forcément le même lieu de travail. Aujourd’hui avec les outils collaboratifs digitaux, il est possible de travailler de n’importe quel endroit et ainsi intégrer tous les collaborateurs dans les processus et projets. L’intérêt du travail collaboratif est donc aussi spatial car le rassemblement des données permet à chaque membre d’une équipe de se tenir informé des avancements d’un projet, des différents documents échangés et des étapes ou difficultés, et ce, peu importe la distance.

  • Développement de l’intelligence collective et amélioration des relations entre collaborateurs : Permettre à vos collaborateurs de développer des nouvelles idées et de les partager est un nouveau mode de communication favorisé par le travail collaboratif. La création de richesses est interne avec une coopération et une implication collective des équipes, ce qui les responsabilisent davantage.

Les avantages ci-dessous ne sont pas les seuls : meilleure transparence au sein des équipes, amélioration du sentiment d’appartenance, réduction des tensions et conflits internes, etc…

Quelles sont les bonnes pratiques pour développer le travail collaboratif ?

Vous êtes décidé à favoriser le travail collaboratif au sein de votre entreprise ? Voici quelques clés à explorer pour une transition réussie !

  • Repensez les espaces de travail : pour favoriser la collaboration, pensez à aménager vos espaces de manière conviviale où les différents collaborateurs peuvent circuler plus facilement et ainsi se regrouper pour travailler en équipe par exemple. L’objectif est d’avoir des espaces de travail communs mais aussi des espaces clos pour pouvoir s’isoler si besoin. Une meilleure mobilité des collaborateurs au sein des bureaux permettra une meilleure circulation des idées et des échanges. N’hésitez pas à bousculer l’organisation de votre lieu de travail !

  • Misez sur la transparence : Il est nécessaire que chacun connaisse l’avancement du projet, les blocages et les problèmes rencontrés par chacun. L’objectif n’est pas de contrôler de façon contre-productive le travail des collaborateurs mais justement d’assurer un suivi de projet de façon continue. L’utilisation de plateformes telles que Monday.com, Slack ou encore Trello permettra une circulation fluide de l’information en temps réel mais permettra aussi d’encourager la participation et l’implication de tous les collaborateur, même les plus discrets.

  • Valorisez la performance collective : La tendance depuis de nombreuses années vise à valoriser la performance individuelle avant tout ; la rémunération par exemple fonctionne très souvent sur une base fixe, accompagnée d’une rémunération variable en fonction de l’atteinte d’objectifs individuels. Bien que la reconnaissance des performances individuelles soit essentielle, il est aussi intéressant d’explorer la piste d’une prime collective qui viendrait récompenser les succès et efforts collectifs.

  • Créez une réelle atmosphère collaborative : Le travail collaboratif ne peut pas exister dans une atmosphère où l’information est cloisonnée avec des niveaux très importants de management. Le travail collaboratif doit passer par bien plus que des grands discours. Encouragez l’utilisation de messagerie instantanée plutôt que les e-mails, partagez les documents sur un répertoire commun, formez les cadres et managers aux nouvelles méthodes de management, en clair, créez une atmosphère en adéquation avec votre stratégie d’entreprise.

En ce qui concerne le travail collaboratif, il est important de retenir que la mise en place doit se faire pas à pas, en prenant soin d’améliorer la qualité d’expérience collaborateur. Cette mise en place reste un changements dans vos habitudes de travail, il est donc nécessaire de prendre le temps d’instaurer ce nouveau style de management et de ne brusquer ni vos collaborateurs ni vos managers. Le temps et l’adaptabilité seront vos meilleurs alliés pour assurer des retombées positives et le bien-être de vos collaborateurs.



Partager