Œuvrant au sein d’une entreprise, le gestionnaire de paie s’occupe, comme son nom l’indique, des bulletins de salaire. Traitant et gérant les différentes procédures administratives relatives au personnel, ce technicien de paie doit avoir des connaissances spécifiques notamment en droit social.

Découvrez, à travers cet article, les missions d’un gestionnaire de paie et les compétences et qualités qu’il doit posséder.

Quelles sont les responsabilités du gestionnaire de paie ?

Outre la saisie des bulletins de paie, le comptable paie intervient également dans la rédaction du contrat de travail et participe au suivi des absences et demandes de congés. Avant l’édition et la comptabilisation mensuelle des fiches de paie, le gestionnaire de paie (GP) rassemble, analyse et traite les informations sur chaque employé via un logiciel de paie.

La gestion des bulletins de salaire passe par :
• Le calcul des éléments de rémunération
• Le contrôle de la quotité de travail des employés (congés, repos maladie, etc.)
• La gestion des primes et indemnités
• La mise à jour des différents prélèvements sur la paie.

Les missions d’un technicien de paie ne se limitent pas à la gestion des bulletins de paie. Celles-ci varient d’une entreprise à l’autre. Tout dépend de la taille de la structure qui l’accueille. De ce fait, un technicien paie peut :
• Réaliser les déclarations sociales auprès des différents organismes (caisses de retraire, cotisations salariales et patronales, mutuelles…). Il devra assurer la bonne application des différentes règles sociales et veiller à ce que la législation sur la durée du temps de travail soit respectée.
• Gérer l’administration du personnel en mettant à jour les tableaux de bord concernant le suivi des salariés. Le gestionnaire doit rester en relation avec les salariés, pour les questions juridiques, et les organismes sociaux.

Quelles sont les qualités et compétences requises ?

Placé sous la direction hiérarchique des Ressources humaines ou du service Comptabilité, le gestionnaire de paie doit en premier lieu maîtriser les règles de base de la paie et le droit de la Sécurité sociale. Devant également avoir un sens du relationnel, le comptable paie doit être technique et rigoureux afin d’éviter toutes erreurs dans les rémunérations.

Sa disponibilité est également très sollicitée, car ce dernier peut être amené à répondre aux différentes questions des employés concernant la fiche de paie à tout moment. La diplomatie n’est d’ailleurs pas de trop afin de nouer des relations cordiales ! Pour maintenir un bon climat social, le gestionnaire de paie doit également respecter les obligations de neutralité et de discrétion.

Sur le plan technique, le comptable de paie doit vraiment aimer les chiffres ! Son métier demande effectivement beaucoup d’ajustements et de calculs. La maîtrise des outils statistiques et des logiciels de paie spécifiques (Cegid, SAGE, Payfit, Ciel…) est donc exigée.

Vous recherchez un gestionnaire de paie capable de gérer les communications verbales et écrites s’articulant autour des fiches de paies ? Intéressez-vous aux techniciens de paie diplômés d’un BTS Comptabilité et Gestion des Organisations ou d’un Master. Efficacité, réactivité et disponibilité caractérisent un bon gestionnaire de paie !



Partager